Invité

Arielle Grasser


Dans sa pratique artistique, Arielle Grasser explore l’origine et la construction des mythes. Sa recherche obsessionnelle dissèque le concept de « mythification »et le rôle des interprétations erronées, rumeurs, fausses informations et autres artéfacts dans l’élaboration de la mythologie et du légendaire. 

Son intérêt se porte sur la façon dont les erreurs et les lacunes dans les connaissances peuvent entraîner un glissement vers la fiction. Les projets de Arielle Grasser se basent sur les modes de représentations véhiculées par les médias, la science, ou la religion et prennent généralement la forme de mythes réinventés. Elle porte un nouveau regard sur des histoires souvent considérées à tort comme acquises et réelles, démontrant qu’une part d’imaginaire ou de faux est toujours cachée sous les représentations.

Pendant leur résidence à l’Arc Arielle et Vytautas Jankauskas explorent la façon dont les nouvelles technologies contribuent actuellement à de nouveaux modèles religieux, réfléchissent à la manière dont celles avancées transforment les rituels, les objets et espaces de culte, et analysent les méthodes qui sont mises en place par la religion pour s'adapter au contexte contemporain.

Date

03 - 30 NOV. 2016
03 JUIN 2017
24 - 30 AOÛT 2017
15 - 19 JUIN 2018

Lien