MISSION

L'Arc était une résidence d'artistes à Romainmôtier consacrée à la recherche et au dialogue, de 2015 à 2018.

L'Arc était un lieu qui favorisait les échanges et la collaboration dans une ambiance chaleureuse et accueillante. Artistes et experts d’horizons les plus divers étaient invités à s’approprier cet espace pour un temps, afin d’y mener une réflexion critique sur leur pratique, d’expérimenter et de faire progresser leur travail au travers d’activités partagées et de rencontres.



Faire c’est penser

L’Arc était un laboratoire inclusif, un lieu d’incubation et d’expérimentation d’idées toutes fraîches, de nouveaux projets et de formats innovants. En se centrant sur la recherche et le dialogue, l’Arc créait un environnement dans lequel «making is thinking», où les pratiques artistiques et le discours créatif fusionnaient et s’épanouissaient.

Des échanges transversaux

La résidence proposait un espace d’action à l’intersection entre l’art et la société. L’Arc était ouvert aux approches qui encouragent l’échange de connaissances et de savoir-faire menant à des collaborations transversales. Les artistes étaient invités à s’associer à des experts d’autres domaines, cette démarche concrète et productive leur permettait d’élargir leurs champs de recherche et de créer des partenariats novateurs au-delà des limites du monde de l’art.

Un réseau national et international

L’Arc soutenait les artistes dans leurs recherches en les conviant à participer à des discussions thématiques et en les intégrant à son réseau local, national et international qui sort parfois volontairement des sentiers battus institutionnels.

L’hospitalité

Un échange artistique fructueux ne peut avoir lieu que dans un endroit où les artistes et les autres praticiens se sentent bien accueillis, dans un climat de convivialité, de respect mutuel et d’attention à l’autre. L’hospitalité était l’un des principes fondamentaux de l’Arc, elle était partagée par les hôtes et les invités, l’équipe et les artistes.

Les questions thématiques

L’Arc souhaitait à se réinventer, en remettant continuellement en cause la résidence en tant qu’institution artistique tant d’un point de vue interne que externe, en s’interrogeant sur ses valeurs, en testant de nouvelles manières de collaborer et en questionnant le contexte socio-culturel environnant. Les participants étaient invités à contribuer à ces explorations et réflexions thématiques par leurs propres recherches et projets.